Un Ostéopathe pour soigner la Glossodynie?

Un Ostéopathe pour soigner la Glossodynie?

Message par Laurent » 07 Mai 2014 18:30

Merci à un membre du forum de m'avoir communiqué un document intéressant qu'il à traduit et qui parle des recherches d'un Ostéopathe sur la Glossodynie.
J'ai laissé la partie Anglaise pour nos amis anglophones. Donc parcourez bien la page pour avoir les alternances Français/Anglais.

Syndrome de la Bouche Brûlante (Burning Mouth Syndrome-BMS)

Anne Hartley BPHE, CAT(C), D.O.M.P

Définition
Le Syndrome de la Bouche Brûlante (BMS) est décrit comme une sensation de brûlure sur la langue ou sur d’autres sites situés dans la cavité buccale. Il s’agit généralement d’une condition idiopathique sans résultats cliniques ou laboratoires. En plus, d’une sensation de brûlure ou d’échaudure sur la langue ou le palais, les symptômes peuvent inclure : une absence de salive, des changements de la muqueuse de la langue, une altération du goût (métallique, amer) et une douleur au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire. Cette pathologie est relativement répandue, selon des études récentes la prévalence estimée est de 0.7 à 4.6% parmi la population générale. Des spéculations avancent que les changements hormonaux de la ménopause pourraient être un facteur de cet état, en raison du taux élevé de femmes d’âges moyens touchées.

Le traitement usuel du BMS est généralement pharmaceutique avec des médicaments contenant de la benzodiazépine, des antidépresseurs tricycliques, des anticonvulsivants, de l’acide alphalipoïque et de la capsaïcine.
Il s’agit d’un examen de 22 études de cas du Syndrome de la Bouche Brûlante, que j’ai traité cliniquement au cours des dernières années.

Definition
Burning Mouth Syndrome (BMS) is described as a burning sensation in the tongue or other sites in the oral cavity. It is usually idiopathic with no clinical or laboratory findings. As well as the burning or scalding sensation to the tongue or palate, symptoms may include: lack of saliva, changes to the tongue mucosa, altered taste (metallic, bitter) and temporomandibular joint pain. This condition is relatively common, with the estimated prevalence in recent studies ranging from 0.7 to 4.6% of the general population. There is speculation that the hormonal changes of menopause may be a factor with this condition, because of the high incidence in middle- aged women.
Standard treatment of BMS is usually pharmaceutical with drugs including benzodiazepines, tricyclic antidepressants, anticonvulsants, alpha-lipoic acid, and topical capsaicin.

This is a review of 22 case studies of Burning Mouth Syndrome thatI have treated clinically in the last few years.

Causes
La cause du BMS donné par ces patients inclus les éléments suivants : une appariation soudaine provoquée par de la nourriture épicée (1), insidieux (10), des soins dentaires (remplacement du plombage) (3), les gouttières occlusales mal adaptés (1), suite à une intervention chirurgicale des cornets nasaux (1), une opération chirurgicale faciale lourde (suite à un accident de la route) (1), des fractures faciales (3), une langue mordue (1), le sectionnement du nerf lingual suite à une extraction des dents de sagesses (1) et un zona du visage avec une cicatrisation extensive (1).

Après enquête des antécédents médicaux de ces patients, je me suis rendue compte que les blessures, interventions chirurgicales et pathologies dentaires ou crâniennes antérieures étaient nombreuses. J’estime qu’ils ont tous joué un rôle dans le BMS des patients. Je pense que des cicatrisations répétées autour des nerfs crâniens, résultants de divers traumatismes ou pathologies provoquent le BMS. Ceci pourrait expliquer pourquoi le BMS touche la tranche d’âge de la ménopause, en effet les femmes ont tendance à avoir plus d’interventions dentaires ou faciales que des hommes.

Etiology
The cause for BMS given by these patients include the following: a sudden onset from spicy food (1), insidious (10), dental work (filling replaced) (3), ill fitting night guard (1), post turbinate surgery (1), extensive facial surgery (post MVA) (1) facial fractures (3), bitten tongue,(1) post wisdom teeth extraction severed lingual nerve (1), and facial shingles with extensive scarring (1), .

After taking a thorough history of these patients, I found that there were multiple previous dental or cranial injuries, surgeries and pathologies that I believe all had a role to play in their BMS. I believe that multiple scarring around the cranial nerves, from different traumas or conditions result in BMS. That may be why it appears in the menopausal age group and in women tend, who have had more dental work or facial procedures than men.

Causes anatomiques suspectées
A partir des antécédents médicaux, j’ai consigné les causes qui selon moi ont joué un rôle dans leurs symptômes du BMS.

Suspected Anatomical Causes
I have documented from their medical history what I believe had a role in their BMS symptoms.


L’impact du ganglion ptérygopalatin
Une cicatrice ou une pression sur le ganglion ptérygopalatin ont été constatés sur presque la totalité des sujets, sachant que près de la moitié ont subi une extraction des dents de sagesse ou ont connu des traitements lourds sur la dent arrière. Ce ganglion pourrait être primordial dans le diagnostic et le traitement du BMS. La fosse ptérygopalatin se réduit lors de l’ouverture prolongée de la bouche ou lorsque les dents de sagesses sont arrachées et la fosse est refermé.

Pterygopalantine Ganglion Impingement
Scarring or pressure on the pterygopalantine ganglion was present in nearly all of the subjects with nearly half having had impacted wisdom teeth extracted or major work done on the back teeth. This ganglion may be paramount in the diagnosis and treatment of BMS. The pterygopalantine fossa gets reduced with prolonged mouth opening or when wisdom teeth are pulled and the fossa gets closed.


2.Tissue cicatriciel ou irritation des sites suivants sur les nerfs crâniens
Scar tissue or irritation of the following sites on the cranial nerves

1.Portion du Nerf trijumeau –nerf maxillaire
Plexus nerf alvéolaire supérieure avec implant dentaire
Branches dentaires et gingivales à cause d’appareils dentaires ou de couronnes
Nerf alvéolaire supérieur moyen à cause d’implants dans la joue (titanium) et des plombages avec du travail cosmétique.
Nerf alvéolaire supérieur antérieur suite à une reconstruction du nez et une déviation de la cloison nasale.
Compression du ganglion ptérygopalatin suite à une extraction des dents de sagesse, une ouverture prolongée de la mâchoire, une post intubation et des soins dentaires prolongés.
Complications lors du remplacement des amalgames dentaires- réaction potentiel des matériaux composites
Problèmes de sinus grave
Chirurgie des polypes
Accolades dentaires à l’arrière des dents d’avant
Lifting des joues
Gouttière dentaire mal ajustée qui peut irriter les nerfs sur le palais
Défaut d’alignement suite à une reconstruction chirurgicale

1. Trigeminal nerve – Maxillary nerve portion
superior alveolar nerve plexus with tooth implants
dental and gingival branches from caps and braces
middle superior alveolar nerve from cheek implants (titanium) and fillers with cosmetic work
anterior superior alveolar nerve from nose reconstruction and deviated septum
pterygopalantine ganglion entrapment post wisdom teeth removal, prolonged jaw opening, post intubation and prolonged dental work
complications of amalgam replacement – potential reaction of composite materials
severe sinus problems
polyps surgery
braces on back of front teeth
cheek lift surgery
ill fitting night splint can irritate the nerves on the roof of the mouth
post surgical malalignment after facial reconstruction



2.Portion du Nerf trijumeau – nerf ophtalmique
Branche nasale externe du nerf ethmoïdale antérieure suite à une reconstruction d’une déviation de la cloison ou la chirurgie nasal
Le nerf sus-orbitaire suite à une cicatrisation intensive après des zonas du visage
Chirurgie des yeux suite à une reconstruction faciale (accident de voiture)

2. Trigeminal nerve -Ophthalmic nerve portion
external nasal branch of the anterior ethmoidal nerve from deviated septum repair or nasal surgery
supraorbital nerve from extensive scarring from facial shingles
eye surgery post facial reconstruction (MVA)
severe eye infection

3.Portion du Nerf trijumeau – nerf mandibulaire
Nerf sublingual suite à la morsure de la langue
Sectionnement du nerf sublingual pendant une extraction des dents de sagesse
Dysfonctionnement de la glande sous-maxillaire provenant de dépôts de calcium et des oreillons
Dommage de la glande sublingual
Dommage des nerfs buccaux suite à une reconstruction faciale
Retrait d’un kyste sur le côté du visage
Lifting des joues
Ulcère de la langue
Beaucoup de soins dentaires pendant la jeunesse, 10 couronnes sur les 5 dernières années
Une névralgie du nerf trijumeau avant l’apparition du BMS
Dysfonctionnement de l’ ATM créant des troubles avec le ganglion dont se sert le nerf lingual
Infection (alvéolite) suite à une extraction dentaire

3. Trigeminal nerve -Mandibular nerve portion
sublingual nerve from biting the tongue
sublingual nerve severed during wisdom teeth extraction
submandibular gland dysfunction from calcium deposits and mumps
sublingual gland damage
buccal nerve damage following facial reconstruction
cyst removal on side of face
cheek lift
tongue ulcers
a lot of dental work as child, 10 crowns over last 5 years
trigeminal meralgia before BMS
TMJ dysfunction causing problems with the otic ganglion that serves the lingual nerve
Infections (dry socket) post tooth extraction

4.Nerf optique
Intervention chirurgicale oculaire et une reconstruction faciale

4.Optic nerve
eye surgery and facial reconstruction


5.Nerf vestibulaire
Infection grave des oreilles
Acouphènes

5.Vestibulocochlear nerve
severe ear infections
tinnitus


6.Nerf glossopharyngien
Amygdales retirées
Ulcère sur l’aspect postérieur de la langue
Calcification de la glande parotide

6.Glossopharyngeal nerve
Tonsils removed
Ulcers on posterior aspect of the tongue
Parotid gland calcifications


7.Nerf facial
Reconstruction faciale suite à un accident de la route

7.Facial Nerve
Facial reconstruction post MVA


8.Nerf hypoglosse
Langue mordue
Oreillons
Intubation post chirurgicale
Croissance des cordes vocales

8.Hypoglossal Nerve
Bitten tongue
Mumps
Intubation post surgeries
Growth on vocal cords


9.Nerf nasal
Branches nasales latérales postérieurs supérieurs du ganglion ptérygopalatin – sous muqueuse
Réduction des cornets nasaux en utilisant un traitement au laser froid
Réparation du septum

9. Nasal nerves
Superior posterior lateral nasal branches from pterygopalantine ganglion- submucosal
reduction on turbinates using cold laser surgery
Septum repairs




Causes mécaniques
ATM (l’articulation temporo-mandibulaire)
La moitié des patients ont connu un dysfonctionnement temporo-mandibulaire et des douleurs liées aux déplacements de disques, bruxisme, ou des dysfonctionnements au niveau des articulations (hyper ou hypo-mobilité). Ce dysfonctionnement peut entrainer des problèmes avec le ganglion otique qui nourrit le nerf lingual.

3. Mechanical causes
TMJ
Half of the patients had temporomandibular dysfunction and pain with clicking from displaced discs, bruxism, or joint dysfunction (hyper or hypomobility). This dysfunction can lead to problems with the otic ganglion which feeds the lingual nerve.


4.Blessures à la tête et faciale

4. Head And Facial Injuries

5.Glande ou le canal sous-maxillaire
Le blocage du canal par le calcium ou d’autres problèmes avec cette glande semblent apparaitre pour de nombreux sujets ayant une bouche sèche et une absence de salive.

5. Submandibular Duct or Gland
Blockage of the duct with calcium or problems with the gland seem to occur in several of the subjects with dry mouth and lack of saliva

Problèmes communs aux sujets
Le problème le plus commun à tous les cas d’études a été le compromis du ganglion ptérygopalatin suite à une extraction des dents de sagesse (13), une pathologie cervicale (16), un dysfonctionnement de l’ATM (14), des interventions chirurgicales avec intubations (14), des problèmes de sinus (11), des canaux radiculaires (8), beaucoup de couronnes 58), un dysfonctionnement des glandes salivaires (6), une langue mordue ou blessée (3), l’amygdalectomie (4), beaucoup de caries en étant jeune (5), les oreillons (2), un dysfonctionnement des glandes parotides (1), le reflux (3), des zonas du visages (1), les appareils dentaires (5), la chirurgie du septum déviée (2), des infections des oreilles et des tubes (2), une perte d’audition (2), blessure à la tête ou une commotion (3), un dysfonctionnement des glandes sous-maxillaire (2), un kyste sur le visage (1), un lifting des joues (1), une croissance des cordes vocales , des bagues ou colliers (4), la chirurgie des oreilles (1), la chirurgie des cornets (1), la cicatrisation faciale (2), et des acouphènes et des vertiges (5).

Common Problems in the Subjects
The most common problem with the case studies were compromises of the pterygopalantine ganglion from wisdom teeth removal (13), cervical spine pathology (16), TMJ dysfunction (14), surgeries with intubation (14), sinus problems (11), root canals (8), a lot of crowns (8), salivary gland dysfunction (6), tongue bitten or injured (3), tonsillectomy (4), a lot of cavities as a child (5), mumps (2), parotid gland dysfunction (1), reflux (3), facial shingles (1), braces (5), deviated septum surgery (2), ear infections and tubes (2), hearing loss (2), head injury or concussion (3), submandibular gland dysfunction (2), cyst on face (1) , cheek lift (1), growth on vocal cords, braces or retainer (4), ear surgery (1), turbinate surgery (1), facial scarring (2), and tinnitus or vertigo (5).


Il était intéressant de constater que beaucoup de sujets ont connu des pathologies faciales, des ATM ainsi que des pathologies dentaires et cervicales.

It was interesting to note how many facial, TMJ, dental and cervical pathologies were present in these subjects.

Le ganglion ptérygopalatin a des branches qui servent à la fois le grand nerf palatin et le moindre nerf palatin. En cas de compression dans la fosse ptérygopalatine, il va créer des changements sensoriels au niveau du palais ou des maxillaires. Il peut être compromis lors de l’ouverture prolongé des mâchoires, par des interventions dentaires (extraction des dents de sagesse), l’intubation ou des soins dentaires intensifs. Les plaques latérales du processus ptérygoïde compriment le ganglion avec la mâchoire forcée ou maintenue ouverte trop longtemps.

The pterygopalantine ganglion has branches that serve the greater and lesser palantine nerves. If it is compressed in the sphenopalantine fossa, it will create sensory changes to the roof of the mouth or maxilla. It can be compromised with prolonged jaw opening, dental surgery (wisdom teeth extraction), intubation or extensive dental work. The lateral plates of the pterygoid process compress the ganglion with the jaw forced open or held open too long.



Plaintes fréquentes

Brûlure de la langue et/ou du palais supérieur (13)
Brûlure uniquement sur la langue (4)
Brûlure uniquement au niveau du palais supérieur (4)
A l’arrière de la langue et de la gorge (2)
Brûlure de la lèvre en plus (4)

Common Complaints
Burning of the tongue and/or upper palate (13)
Burning of just the tongue (4)
Burning of just the upper palate (4)
Back of tongue and throat (2)
Burning of lip as well (4)

Sécheresse au niveau de la bouche et des lèvres, absence de salive, Syndrôme de Sjogern (9)
Niveau de souffrance 3-8 (7) 6-10 (9) 1-5 (1)
Problèmes au niveau des sinus (11)
Tâches rouges sur la langue (2)
Couches blanchâtres sur la langue (3)
Goût salé et métallisé (7)
Ulcères sur la langue (2)
Réveil sans brûlure mais la sensation augmente au long de la journée (20)
Reflux acide (5)

Mouth and lip dryness, lack of saliva, Sjogern’s syndrome (9)
Pain level 3-8 (7) 6-10 (9) 1-5 (1)
Sinus problems (11)
Red rash on tongue (2)
White coating on tongue (3)
Salt and metallic taste (7)
Ulcers on tongue (2,)
Awake with no burning but burning increases as the day goes by (20)
Acid Reflux (5)





Facteurs aggravants
Parler (9)
Nourriture épicée (3)
Amertume ou de la nourriture acide (5)
Alcool (1)
Pâte dentifrice classique (5)
Stress (15)

Aggrevating Factors
Talking (9)
Spicy food (3)
Bitter or food high in acidity (5)
Alcohol (1)
Regular toothpaste (5)
Stress (15)

Facteurs atténuants
Sommeil (10)
Manger ou mâcher (15)
Nourriture chaude (2)
Eau froide (2)
Sport (2)
Visualisations mentales (2)

Relieving Factors
Sleeping (10)
Eating or chewing (15)
Hot food (2)
Cold Water (2)
Exercise (2)
Mental visualizations (2)





Traitement

J’ai utilisé des techniques manuelles et ostéopathiques au niveau du rachis cervicales, la boîte crânienne et des structures intra-buccales.

I used manual and osteopathic techniques on the cervical spine, cranium and intraoral structures.

Dans la plupart des cas, j’ai commencé par le rachis cervical avec un relâchement sous-occipital et une traction et mobilisation des cervicales autant que nécessaire. J’ai noté que la région sous-occipitale avait tendance à être très serré ceci est peut être due à l’innervation partagée du plexus cervical.

In most cases, I started at the cervical spine with a suboccipital release and cervical traction and mobilization as needed. I found that the suboccipital region tended to be very tight maybe because of the shared innervation from the cervical plexus.

J’ai aussi travaillé sur le fascia, que j’ai trouvé serré en incluant : le fascia génio-hyoïdien, le fascia cervical superficiel, moyen et profond. Les points gâchettes myofasciales ont souvent été trouvés dans les muscles suivant : sterno, temporaux, masséter et les trapèzes. Des techniques manuelles ont été effectuées sur ces points gâchettes.

I also worked on the fascia that I found tight including: the geniohyoid fascia, superficial, middle and deep cervical fascia. The often found myofascial trigger points in the following muscles: sternocleidomastoid, temporalis, masseter, and trapezius. Manual techniques were done on the trigger points.

Dès que j’ai libéré le tissu souple autour du cou et de la mâchoire, je me suis penché sur l’articulation temporo-mandibulaire. Après avoir manipulé l’articulation de façon bilatérale, j’ai commencé à mobiliser doucement les deux articulations. J’ai travaillé ensuite sur les ligaments capsulaires, le ligament stylomandibular, le ligament latéral interne et sur le ligament latéral temporo-mandibulaire. J’ai souvent constaté de l’hypo-mobilité unilatérale ou bilatérale, un disque articulaire déplacé ou des crépitations dans l’articulation.

I also worked on the fascia that I found tight including: the geniohyoid fascia, superficial, middle and deep cervical fascia. The often found myofascial trigger points in the following muscles: sternocleidomastoid, temporalis, masseter, and trapezius. Manual techniques were done on the trigger points.
Sur tous les patients, j’ai ouvert le canal ptérygopalatin à l’aide d’une technique intra-buccale afin de libérer le ganglion ptérygopalatin. Cette seule technique a permis à de soulager un patient totalement du BMS. Des pressions douces derrières la dent de sagesse, sur la hamulus des plaques du processus ptegoïde permettent d’ouvrir la fosse ptérygopalatine. J’ai noté que pour la majorité des patients une ou deux de ces fosses étaient serrées et douloureuses. Le tissu normal est dur mais souple. Les fosses fermées ont une sensation rigide et dure sur l’hamulus et sont généralement plus douloureuses sur le côté bloqué. Je pense que ce ganglion et les fosses sont souvent compromis lors de l’extraction des dents de sagesses, l’intubation ou des soins dentaires prolongés.

On all patients I would open up the pterygopalantine canal with an intraoral technique to free up the pterygopalantine ganglion. One patient had complete relief from their BMS with this technique alone. With gentle pressure behind the wisdom teeth, on the hamulus of the plates of the ptergoid process the pterygopalantine fossa can be opened. I found that on the majority of the patients one or both of these fossa were very tight and painful. The normal tissue feels hard but has give to it. The fossa that are closed have a very rigid and hard feeling on the hamulus and usually more painful on the blocked side. I believe that this ganglion and fossa are often compromised with wisdom teeth extraction, intubation or prolonged dental work.

Dans la bouche même, je me suis concentrai sur les glandes sous-mandibulaires et sous-linguales. Sur certains des patients, j’ai pu sentir une texture granulée sur le gland, d’autant plus lorsque le gland a été compromis par des dépôts de calcium, les oreillons, des mononucléoses ou des infections répétées de la bouche ou encore des ulcères. Je vérifiai les canaux salivaires à l’intérieur de la bouche et j’ai souvent trouvé des cicatrices sur les tissus, des granules ou de l’étroitesse notamment pour les patients dont la salive était réduite ou souffraient du syndrome de Sjogern. Un patient a vu sa salive fortement augmenté dès la première session.

Intraorally, I would work on the submandibular and sublingual glands. On some patients I would feel a granular texture to the gland especially if the gland had been compromised with calcium deposits, mumps, mononucleosis or repeated mouth infections or ulcers. I would trace the salivary ducts intraorally and again often found scar tissue, granules or tightness in the patients that had reduced saliva or Sjogerns syndrome. One patient had saliva flow increase dramatically at the end of the first session.

J’ai travaillé sur les lésions crâniennes que j’ai trouvées suite à des traumatismes, des soins dentaires ou des interventions chirurgicales. Les conclusions communes étaient la restriction des sinus, les traumatismes facials, les interventions faciales et les soins dentaires (extractions dentaires, implants, les canaux radiculaires, les bagues et retenues maxillaires).

I would work on the cranial lesions that I found due to head trauma, dental work or surgical procedures. Common findings were sinus restrictions, facial trauma, facial surgery and dental work (tooth extraction, implants, root canals, braces and maxillar retainers).

En fin de traitement, j’ai travaillai sur les nerfs concernés que j’ai sentis compromis ou compressé. En utilisant des mouvements oculaires pour les nerfs optiques, la rotation temporal pour le vestibulaire et la langue pour le nerf trijumeau, j’ai essayé de libérer les restrictions. Je terminais en tirant sur la langue du fil dentaire sur toute la longueur du nerf trijumeau.

At the end of treatment, I would work on the involved nerves that I felt were compromised or entrapped. By using eye movements for the optic nerves, temporal bone rotation for the vestibulocochlear, and the tongue for the trigeminal nerve, I would try to free up the restrictions. I would finish by actually tractioning the tongue to floss the whole length of the trigeminal nerve.

Chaque patient avait des raisons différentes pour leurs BMS, ainsi j’ai adopté une approche manuelle légèrement différente pour chacun d’entre eux.

Each patient had different reasons for their BMS so each had a slightly different manual approach.

Tout comme pour la douleur sciatique qui provient des conditions de la colonne vertébrale, je pense que la langue qui brûle est un résultat des restrictions sur les nerfs crâniens listés au dessus. J’ai également constaté que ce phénomène apparait plus souvent chez les femmes que les hommes puisqu’elles réalisent plus de soins dentaires et de interventions esthétiques. J’ai trouvé que les deux hommes dans cette étude étaient une exception, l’un d’entre eux avait les nerfs sectionnés et pour l’autre le ganglion ptérygopalatin était piégé. Pour tous les patients de sexe féminin, de nombreux emprisonnements ont été constatés dans la boîte crânienne. L’accumulation d’emprisonnement au niveau du crâne a pu éventuellement provoquer des changements du nerf trijumeau sur le maxillaire et/ou la mandibule. Parce que le nerf lingual de la langue est le plus distale et la partie la plus active du changement neuronal, il installe la bouche brûlante. Tout comme un dysfonctionnement cervical peut provoquer un canal carpien.
Just like sciatic pain comes from spinal conditions, I believe that burning tongue is just the result of restrictions in the cranial nerves as listed above. I also feel that it appears in women more than men since they generally have had more corrective work done on their teeth and cosmetic surgery over the years. I found that the 2 men in the study were the exception with one having had the nerve severed and the other with the pterygopalantine ganglion entrapped. In all the women patients, there were several nerve entrapments in different areas in the cranium. The accumulation of entrapments throughout the skull eventually causes changes o the trigeminal nerve to the maxilla and/or mandible. Because the lingual nerve to the tongue is the most distal and the most active part of the neural change it sets up as burning mouth. Just like cervical dysfunctions can cause carpal tunnel.

Résultats
Je n’ai pu joindre que 19 des 22 participants pour les résultats. Cinq patients n’ont connu aucune amélioration suite au traitement. J’ai enregistré ci-dessous les raisons pour lesquelles une amélioration n’a été notée. Cinq patients ont connus une amélioration de 10 -40%. Trois patients ont connus une amélioration de 5à%. Cinq ont eu une amélioration de 50-95% et un patient de 100%. Veuillez trouvez ci-dessous le graphique.

I was only able to reach 19 of the 22 patients for the results. Five patients showed no improvement from the treatment. I recorded below the reasons why they may not have improved. Five patients showed between a 10-40% improvement. Three had a 50% improvement. Five had between 50 and 95 % improvement and one was 100%. Please see the chart below.



Problème mécanique
Je pense qu’il existe des problèmes mécaniques qui affectent les nerfs crâniens, parce qu’avec le reste le BMS s’installe. La majorité des patients ont eu le sentiment que les symptômes étaient moins présent le matin et s’aggravés en journée. Plus il parlait, plus le sentiment de brûlure s’accentuait ce qui pourrait indiquer une tension mécanique liée à l’usage de la langue et à la traction de la partie mandibulaire du nerf trijumeau et dans le reste des connexions des nerfs crâniens.

I believe there are mechanical problems which affects the cranial nerves, because with rest BMS settles down. The majority of patients felt the symptoms were the least in the morning and got worse as the day progressed. The more they spoke, the more their burning which could indicate that the mechanical tension from using the tongue and pulling on the mandibular part of the trigeminal nerve and into the rest of the cranial nerve connections

Deuxièmement, j’ai trouvé des adhérences et des restrictions tout au long du chemin des nerfs traumatisés qui ont répondu au traitement. L’ouverture du ganglion ptérygopalatin, la mobilisation des glandes sous-mandibulaire, la stimulation du nerf lingual ont permis de changer leurs symptômes.

Secondly, I found adhesions and restrictions along the pathways of the traumatized nerves which responded with treatment. Opening the pterygopalantine ganglion, mobilizing the submandibular gland, tractioning the lingual nerve all helped change their symptoms.

En vérifiant leur dossier médical et en ayant fait leur l’évaluation, j’ai pu constater que tous ces patients ont eu de nombreux compromis neuronaux. La plupart des patients avaient au moins 8 restrictions différentes des nerfs, des tissus mous ou encore des articulations avoisinantes. La plupart des patients ont des pathologies importantes liées à la colonne vertébrale.

All of these patients had a lot of neural compromise when I took their history and did the assessment. Most patients had at least 8 different restrictions to the nerves, soft tissue or surrounding joints. Most of these patients have significant cervical spine pathology.

Absence d’amélioration
Je pense que certains patients n’ont pas connu d’amélioration parce que je n’ai pas eu suffisamment de visites avec eux. Cinq patients ne sont venus qu’à une seule visite. Les patients qui ont connus le plus d’amélioration ont participé en moyenne à 4-5 sessions. Prenant en compte la nature de la pathologie, le nombre de restrictions et l’âge de cette pathologie, un certain nombre de session est nécessaire. Un patient a participé à plus de 5 sessions mais n’a pas connu d’amélioration. Je pense que c’est dû au fait qu’il a eu une réaction à l’amalgame dentaire et n’était donc pas un BMS classique.

Lack of Improvement
I believe some did not get improvement because I did not have enough visits with them. Five only came for one visit. The most improved patients averaged 4 – 5 sessions. Considering the nature of the condition, the number of restrictions and longevity of the condition in the patients, a number of sessions are necessary. One patient that came for 5 sessions but did not improve I believe had a reaction to the dental amalgam and did not fit as a typical BMS.

Amélioration avec le retour
Certaines personnes ont connus des améliorations dès les premiers jours avant de régresser. Je pense que ceci est dû au fait que je n’ai pas pu détecter toutes les causes. Lorsque j’ai commencé à traiter ce problème je n’étais pas consciente de toutes les restrictions neuronales. Le temps m’a permis de traiter cette pathologie plus efficacement. Mes résultats sont meilleurs aujourd’hui que lorsque j’ai commencé. La plupart des patients ont encore des douleurs qui fluctuent selon leur niveau de stress.

Improvement then it Returned
Some people improved after the first couple of days then regressed. I believe that happened because I did not clear all the causes. When I first started to treat this problem I was not aware of all the different neural restrictions. Time taught me how to treat more effectively. My results are better now then when I started. Most patients still have some pain that fluctuates with stress.
Avatar de l’utilisateur
Laurent
 
Message(s) : 91
Enregistré le: 06 Fév 2013 13:38
Localisation : Paris

Re: Un Ostéopathe pour soigner la Glossodynie?

Message par Kaabi Taoufik » 07 Mai 2014 20:57

Good job
Kaabi Taoufik
 
Message(s) : 2
Enregistré le: 04 Mai 2014 20:24

Re: Un Ostéopathe pour soigner la Glossodynie?

Message par christine » 09 Mai 2014 09:49

Bonjour à vous tous

C'est vrai un éthiopathe peut guérir beaucoup de choses.Attention ,ce n'est pas osthéopathe.
J'ai été soulagée bien des fois, et on vous dit quel nerf ou glande ne fonctionne pas ...
Je n'ai jamais consulté pour la glossodynie.

Il faut "ètre manipulé " 3 ou 4 fois, cela coute 40 e.
Certaines mutuelles remboursent la consultation.
Il y en a surement auprès de votre domicile. Je peux vous communiquer les adresses.
Me contacter par mail privé.

Cordialement
Christine
christine
 
Message(s) : 60
Enregistré le: 21 Fév 2013 10:06

Re: Un Ostéopathe pour soigner la Glossodynie?

Message par zamarreno » 31 Mai 2014 16:35

Bonsoir Christine,

J'aimerais que vous me communiquiez des adresses d'Ethiopathes sur Paris, merci par avance

Bonne soirée à vous
zamarreno
 
Message(s) : 5
Enregistré le: 31 Mai 2014 14:05

Re: Un Ostéopathe pour soigner la Glossodynie?

Message par christine » 01 Juin 2014 20:19

Bonjour

Voici les adresses d'éthiopathes.
Je ne les connais pas.

Christine
Fichiers joints
ethiopathe à Paris 001.jpg
ethiopathe à Paris 001.jpg (632.82 Kio) Consulté 11120 fois
christine
 
Message(s) : 60
Enregistré le: 21 Fév 2013 10:06


Retour vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité