Mon remède contre la langue géographique

Mon remède contre la langue géographique

Message par Glosssie » 26 Sep 2014 10:45

Atteinte de la "langue géographique depuis toujours" (et j'ai 55 ans), voici mon remède:

Au dernier repas de la journée, fruits ou légumes crus, pas de nourriture cuite.

L'aliment le plus efficace pour faire disparaître le problème: J'achète un sac de 600 gr de bleuets sauvages congelés, je les rince à l'eau froide pour les dégeler partiellement, je les réduis en purée avec une banane pour sucrer, résultat un délicieux smoothie. Surtout ne pas sucrer au sucre. Si je mange cela à tous les jours au dernier repas de la journée, j'ai une langue parfaite, aucun signe de langue géographique.

En passant, faire juste la quantité qu'on mangera, sinon cela devient un peu gélifié et moins appétissant la prochaine fois. Moi j'ai assez d'appétit pour 600 gr, mais un enfant j'imagine mangera moins que cela. La banane, c'est juste pour le goût sucrant, ce sont les bleuets qui agissent.

Un repas de melon d'eau agit bien aussi.

Mais le yogourt empire la situation, ainsi que le sucre et la viande. Mais ce qui est important, c'est surtout le dernier repas de la journée, ce doit être des fruits juteux crus doux comme les bleuets ou le melon d'eau sans ajout de sucre! Pas les pommes. Pas les fruits ou légumes cuits.

À noter que quand la langue est belle, les exceptions mauvaises ne suffisent pas à ramener le problème. Je suis sûre qu'il s'agit d'un genre de champignon, car il fait des cercles qui s'agrandissent comme le font toutes les infections à champignons sur la peau. Une alimentation ne permettant pas leur croissance les rend inactifs.

J'aimerais bien que d'autres personnes testent ce qui est efficace pour moi afin de savoir si c'est efficace pour tout le monde.
Glosssie
 
Message(s) : 6
Enregistré le: 26 Sep 2014 10:35

Re: Mon remède contre la langue géographique

Message par Laurent » 03 Oct 2014 11:34

Bonjour Glosssie, ou trouve tu les sachets de bleuets sauvage? (j'habite Paris) Bonne journée
Avatar de l’utilisateur
Laurent
 
Message(s) : 91
Enregistré le: 06 Fév 2013 13:38
Localisation : Paris

Re: Mon remède contre la langue géographique

Message par Glosssie » 03 Oct 2014 23:07

Bonjour Laurent

Depuis que j'ai écrit ce message, j'ai appris qu'en France, vous n'avez pas de bleuets sauvages (Je suis au Québec). Vous avez des myrtilles, qui seraient une variété différente, et si j'ai bien compris, cela serait semblable aux bleuets cultivés que nous avons ici. Si c'est le cas, il n'est pas certain que vos myrtilles auraient le même effet que nos bleuets sauvages, car les bleuets cultivés sont plus acides. Quand on en mange beaucoup, on sent le besoin d'arrêter à cause de l'acidité qu'on ne goûte pas mais on sent plutôt l'acidité sur la langue et dans la bouche à la longue. Cependant, je ne suis pas certaine que vos myrtilles sont vraiment comme les bleuets cultivés, ce n'est pas clair sur Internet.

Mais, je pense que ce n'est pas grave si vous n'en avez pas. Les grandes lignes devraient suffire. Je vous encourage à tester les aliments crus au dernier repas de la journée, c'est à dire que quand vous irez vous coucher pour la nuit, il faudrait que vous n'ayez pas dans l'estomac des aliments qui empirent la situation (aliments cuits, yogourt, sucre). Et un point que je n'ai pas mentionné, c'est que ça aide de se coucher avec la digestion bien avancée, et non de manger juste avant de se coucher. Pour ma part, les melons (pastèque ou melon miel, entre autres) sont bien pour moi. Et les laitues bien vertes aussi. Comme vos aliments que vous avez en France ne sont pas nécessairement les mêmes qu'ici, voici comment trouver lesquels sont bons pour vous. C'est comme cela que j'ai trouvé pour moi:

Choisissez-vous un aliment. Par exemple un beau gros melon, pastèque ou melon miel. Au dernier repas du jour, ne manger que cela, autant que vous avez faim. Surtout pas de sucre avec, ni autre chose. Faites cela deux ou trois jours. Aux autres repas, vous pouvez manger de vrais repas, mais essayez d'éviter de manger beaucoup d'aliments nuisibles pour ce problème (évitez sucre, yogourt). Voyez si cela a aidé. Et ainsi de suite, testez différents aliments.de la même façon, isolés des autres pour savoir lesquels vous aident. À la longue, vous pourrez revenir à prendre d'autres aliments avec vos aliments du repas du soir. Vous allez voir lesquels font revenir la langue géographique à partir d'une certaine quantité. En général, si nous sommes tous pareils sur ce point, je dirais que les aliments que nous digérons mal font sortir la géographie sur la langue.

Je serais bien intéressée de savoir quels résultats vous obtenez, quels sont les aliments qui vous aident lorsque consommés au dernier repas du jour.
Glosssie
 
Message(s) : 6
Enregistré le: 26 Sep 2014 10:35

Re: Mon remède contre la langue géographique

Message par Laurent » 06 Oct 2014 18:34

Bonjour Glossie et merci pour votre retour. Effectivement je mange quasi tous les soirs du cru, notamment salade de graines et j'avoue que ma glossodynie c'est un peu amélioré depuis ses 2 derniers mois. Malgré que je prenne toujours que 6 gouttes de rivotril uniquement le matin. Laurent
Avatar de l’utilisateur
Laurent
 
Message(s) : 91
Enregistré le: 06 Fév 2013 13:38
Localisation : Paris

Re: Mon remède contre la langue géographique

Message par guillaumemortelecque » 08 Oct 2014 05:57

Bonjour,

Ah ca fait plaisir de voir quelqu'un qui prône les même solutions que vous !

Viendez voir la section Divers ou j'ai fait 2 posts sur l'hygienisme et le docteur SEIGNALET

"La maladie n'est pas mauvaise, ce n'est que le signe du corps qui se soigne, pour éviter d’être malade, enlever la cause "

.. en d'autres termes, pour etre en bonne santé, mangez principalement des fruits et légumes

A+
guillaumemortelecque
 
Message(s) : 36
Enregistré le: 17 Déc 2013 17:31

Re: Mon remède contre la langue géographique

Message par Glosssie » 08 Oct 2014 21:51

Bonjour Laurent et Guillaume,

Laurent, tu parles d'une certaine amélioration depuis 2 mois. Je pense que tu devrais faire des tests. En 2 mois, l'amélioration devrait être marquée, et même que la langue géographique devrait être disparue. Quand tu dis que tu manges du cru, Est-ce exclusivement du cru? Ce qui compte est l'exclusion du cuit et non seulement d'absorber du cru. Et en ce qui concerne certains aliments, le pain, en ce qui me concerne, je ne dois en manger que le matin, et celui que je tolère le mieux est fait de grains germés et non de farine. Les céréales en général ne doivent pas être encore en train de se faire digérer quand on se couche pour la nuit sinon le matin la langue géographique sera bien pire. Je t'encourage à tester l'absorption d'un seul aliment cru à la fois pour quelques jours au repas du soir pour vraiment voir l'effet de chacun quand tu te lèves le matin en regardant sur ta langue. Les graines sont peut-être trop lourdes pour ta digestion si tu les consommes le soir, c'est de la protéine. C'est peut-être mieux plus tôt dans la journée. Essaie les légumes ou fruits seuls pour tester. Quand on a les aliments qu'il nous faut, c'est très rapide pour voir une amélioration. En quelques jours il n'y a plus rien. C'est pourquoi je t'encourage à trouver ce qui ne fonctionne pas en testant. Bon succès. Cela fonctionne vraiment quand on trouve les bons aliments.

Et, Guillaume, en effet, le lien que tu donnes, je l'ai lu en sautant des lignes, mais j'ai pu voir que les principes qu'il donne sont tout à fait en harmonie avec ce qui aide. Faire attention aux céréales, aux sucres... absorber de bonnes huiles (dans les salades, des huiles biologiques de pression à froid sont excellentes).

Laurent, j'aimerais bien que tu fasse les tests et reviennes pour nous dire ce que sont les résultats. Bonjour à vous deux, et aux autres qui se joignent.
Glosssie
 
Message(s) : 6
Enregistré le: 26 Sep 2014 10:35

Nouvelle compréhension

Message par Glosssie » 27 Nov 2014 04:35

Je crois que j'ai compris un nouvel élément de la façon dont je réussis à faire partir les symptômes de la langue géographique. À force d'observer ce qui me donne la langue géographique et ce qui me redonne une langue normale, j'ai pu constater une chose qui revient toujours. En fait, les aliments qui font partir les symptômes ont tous un élément en commun: ils contiennent beaucoup d'eau. Un autre élément que j'ai remarqué, c'est que lorsque la langue est belle, la digestion et l'appétit vont bien aussi. Et au contraire, j'ai constaté que les aliments avec beaucoup de matière sèche ralentissent la digestion, causent plus de ballonnements, et jusqu'à des coliques, et la langue géographique arrive aussi. J'ai donc décidé de tester plus à fond mes observations, très récemment.

Une journée où ma langue géographique était en train de revenir, car je n'avais pas fait très attention à mon alimentation, j'ai décidé qu'à partir du deuxième repas de la journée, je ne mangerais à peu près que des choses pleines de liquide. Donc à ce repas, la seule nourriture "sèche" était un morceau de poisson. Le reste c'était une laitue de jeunes feuilles vertes mixtes avec tomates, huile d'olive bio, vinaigre balsamique bio, quelques morceaux d'avelines et d'amandes (donc un peu de sec là aussi), une grenade (les petites boules rouges mêlées dans la salade), et un peu de sel de mer gris. Ces légumes (feuilles, tomates, grenade) sont pleins d'eau. En après-midi j'ai mangé un pamplemousse (lui aussi plein de liquide), bu un café bio, pris une tranche de pain aux grains germés (donc ici un peu de matière sèche) avec un peu de crème, du lait de soya bio. Au dernier repas, j'ai mangé une soupe minestrone avec un peu de poivre ajouté au moment de manger. Finalement, en soirée, deux tizanes: une de cannelle de Ceylan (1 c. thé dans une tasse d'eau bouillante) et une tizane de Roïbos. Dans la journée, j'ai dû boire de l'eau, mais je n'ai rien noté. Il faut noter que je n'ai pas pris de bleuets, mon aliment super efficace, et aussi plein de liquide. J'ai pensé, si ce qui compte est la quantité importante d'eau, cela, je peux l'obtenir ailleurs que dans les bleuets. Et bien, quand je me suis levée le lendemain matin, j'avais une belle langue rose toute belle. Comme le soir au coucher, elle n'était qu'à un début, la nuit a suffi à tout faire partir. Si j'avais été plus avancée dans le symptôme, cela aurait pris quelques jours, mais chaque jour aurait été nettement mieux que le précédent.

J'ai testé trois fois, toujours sans un aliment en particulier mais seulement en visant une quantité énorme de liquides et chaque fois la langue géographique qui débutait s'en est retournée, comme d'ailleurs les autres problèmes, la lenteur de digestion et les ballonnements. Il faut que je sache si ce qui fonctionne avec moi fonctionne avec d'autres personnes. S'il vous plaît, pouvez-vous tester le principe de beaucoup de liquide pour voir si je suis seule à pouvoir contrôler ainsi la langue géographique. J'ai passé tellement d'années à ne pas savoir maîtriser ce problème et à en être gênée. Aujourd'hui, la facilité que j'ai à contrôler le problème est presque déconcertante et je n'aime pas penser que d'autres personnes ne puissent pas comme moi avoir ce contrôle. Je pensais que les bleuets avaient quelque chose de spécial pour aider, mais c'est qu'à chaque fois que j'en mangeais, j'en mangeais énormément, et donc c'était énormément de liquide. Je pense que nous devons avoir un problème au niveau de notre digestion qui fait que quand il y a lenteur, il se fait de la putréfaction ou quelque chose du genre. Il semble que les liquides empêchent cette putréfaction. Je ne crois pas cependant que c'est dû à une bactérie, car j'ai déjà eu un examen consistant à entrer une caméra au bout d'un tube que j'avalais et qui était muni d'une pince qui prenait un échantillon dans l'estomac pour voir si j'avais une bactérie. Il y avait deux petits ulcères sans gravité (vus par la caméra), ainsi qu'une forme allongée de mon estomac plutôt que large comme la plupart des gens, mais pas la bactérie coupable de certains problèmes digestifs. Ce n'est donc pas une piste à suivre pour trouver la cause. Mais en fin de compte, si on peut contrôler sans connaître la cause, pourquoi chercher la cause.

Un autre point que je ne néglige pas: l'activité. Je ne parle pas d'entraînement, mais juste de beaucoup bouger (ménage, marche, monter les marches, etc). Si la digestion lente a un rôle à jouer dans la langue géographique (ce que je crois de plus en plus), il est évident que l'inactivité empirera cette lenteur. Dans mon cas, cela semble avoir beaucoup d'effet sur ma digestion et ma langue géographique.
Glosssie
 
Message(s) : 6
Enregistré le: 26 Sep 2014 10:35


Retour vers Témoignages de guérison

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité